Flux RSS

Nouveau personnage : La Crevette

Ce week-end, il m’est arrivé quelque chose d’incroyable. D’incroyablement commun mais néanmoins merveilleux.

Ce week-end, je suis devenue Tata. Ma soeur est devenue maman et mon neveu est né.

Je pensais que voilà, c’est la vie, y’en a qui meurent, y’en a qui naissent, rien d’exceptionnel à tout cela.

Sauf que non. C’est exceptionnel. Mon neveu est là, sous mes yeux, vivant et beau. Pas tout fripé, de belles oreilles bien ourlées, dix doigts, dix orteils, des grandes pattes, de grands bras. Beau.

Je me disais : « Ouais, bin voilà quoi, ma soeur a un mioche, ça arrive tous les jours à plein de gens, on va s’en remettre ».

Mais en fait, non.

La Crevette est là et avec ses petits yeux de préma dans les miens, il m’a perçé le coeur, le bougre.

Son petit corps couvert de fils, de tuyaux ou encore de pansements m’a donné envie de hurler. J’ai envie qu’on lui foute la paix, qu’il reste dans les bras de sa mère, qu’il soit bien. Je ne doute pas du fait qu’il soit bien dans une couveuse, avec plein de monde pour s’occuper de lui, mais quand même, c’est toujours mieux près d’une maman.

Et je suis là, de l’autre côté de la vitre, à ne pas pouvoir t’approcher. Ca me rend juste folle. J’ai envie de pouvoir te dire « Tu sais, quand tu trouveras ta mère vraiment chiante, tu pourras venir passer des vacances chez moi. On regardera des films débiles, et tu me diras : « tata, t’es trop cool » ».

Ou alors, je serai encore plus chiante que ta mère, te donnant des conseils avisés que tu ne voudras pas entendre et tu diras : « Pfff, ma tante est trop relou ».

Peu importe, je serai là quand même. Et quand ta mère me dira : « Ohlala, crevette a rien foutu au lycée, j’ai peur qu’il ne soit pas foutu de décrocher son bac », je serai là pour lui rappeler le temps qu’on l’a attendu, les frayeurs qu’il a pu nous faire et surtout, le bonheur qu’il nous a apporté.

Bon, je serai aussi là pour te rappeler comment t’as pourri notre week-end, à l’Homme et moi-même, en débarquant comme ça tout à fait à l’improviste. Je te raconterai comment tout le monde a paniqué et comme j’ai ri en annonçant à ton père qu’il devait rentrer en France en moins de 24h.

Ah la la, pauvre Crevette ! Tu n’imagines même pas comme on va te bassiner avec les histoires autour de ta venue au monde ! Et d’ici à ce que tu saches lire, ce blog aura peut-être disparu, et tu ne sauras jamais comme tu m’as ramolli le cœur et le cerveau !

Bon, maintenant que je suis complètement entichée du lardon, il faut que je passe au stade deux :

Ne pas déifier « L’élu », le traiter comme un être humain normal et penser qu’il sera peut-être un vrai petit con. Bref, il faut relativiser !

Quoique, on peut attendre qu’il parle non ?

Advertisements

"

  1. j’aime pas les mioches mais ça m’émeut quand je lis ce genre de texte quand même 😉

    Répondre
  2. Pingback: Premier repas de Noël dans la belle-famille, comment s’y préparer ? |

  3. Pingback: Premier repas de Noël dans la belle-famille, comment s ’y préparer ? |

  4. Pingback: Comme une odeur de crème solaire « Je ne suis pas une vraie princesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :