Flux RSS

Les gens à qui on arracherait bien les yeux

Non, ce titre n’est ni sympathique, ni digne de la jeune demoiselle que je suis.
M’en fout.
Je ne veux pas parler de violence gratuite, ne vous méprenez pas. Je veux aborder le sujet des gens à qui on exploserait bien la tronche, à qui on ferait bien manger leurs gencives ou à qui on arracherait bien les nerfs optiques pour se détendre.
Mais pas gratuitement. On ferait ça à ceux qui l’auraient bien cherché. Genre, les gens sur qui on se défoulerait bien, parfois. Ceux qui nous gonflent à un point monstre, à qui on ne dit rien mais à qui on jette des sorts, discrètement.

J’ai un exemple bien précis en tête. Mon prof de théâtre. J’aime, ou plutôt, j’aimais le théâtre. Je suis persuadée que, quelque part, bien enfoui sous l’ego surdimensionné du monsieur, se cache un cœur tendre, de bonnes intentions. Mais elles sont noyées sous l’importante masse de vanité qui étouffe le monsieur.
Ce mec me sort par les trous de nez, et j’ai hâte d’être samedi soir, à la fin des trois représentations qui commencent ce soir.
Hier soir, nous avons terminé la générale à 1h du mat’.
Il ne veut pas saisir le fait que le lendemain, certains travaillent. Ca ne lui effleure pas l’esprit que certains de ses « sujets » aient besoin de dormir parfois. Selon lui, sa méthode est « professionnelle », c’est comme ça qu’il travaille, qu’on l’a fait travailler, et que c’est « professionnel ».
Heuuu… y a que’que chose qui m’échappe. On est pas professionnels nous… on est amateurs, on vient là pour s’amuser. Et du coup, avec sa méthode, je reviens bien plus souvent chez moi furieuse que détendue…
Moi aussi j’aimerais passer la nuit sur les planches, incarner des personnages divers et variés, faire de ma vie un spectacle permanent & so on… SAUF QUE, c’est pas ça mon destin, c’est pas ma vie, et je n’ai pas l’intention d’être professionnelle.
Me prendre les foudres d’un mec désorganisé depuis le début de l’année et qui panique deux semaines avant le « Pestacle » (épisode II), ça m’épuise. D’une part parce qu’il imagine que nous vouons notre vie à notre « ART », d’autre part parce que j’aimerais faire quelque chose de bien mais que l’ambiance électrique qui règne parfois sur le plateau me met fort fort mal à l’aise et me donne plutôt envie de rentrer dans ma bulle douillette.

Bon, passons. Nous verrons bien comment ça se passera. Mais ça ne m’enlève pas l’envie de lui faire tâter du coup de boule.

Remarque, il n’est pas le seul.

Dans la longue liste des gens à supprimer, il y a mes voisins aussi, parfois, quand ils font du bruit alors que je veux dormir. Ceux-là ont été maudits jusqu’à la neuvième génération.
Dans un autre genre, il y a également les gens qui ne savent pas conduire. Eux, ils me rendent hystérique et j’aimerais bien leur faire manger leurs enjoliveurs…
Quoi d’autre… Ah, oui, les gens qui paient en pièces de 5 centimes quand ils font leurs courses, les gens qui papotent au cinéma, les gens qui parlent bien trop fort dans les transports en commun, ceux qui ne se poussent pas et qui marchent au beau milieu d’un trottoir, ceux qui engueulent leurs mioches sans leur expliquer leur fautes (et que j’engueulerais bien comme ils viennent d’engueuler leur gamin, mais en leur expliquant pourquoi…), les nanas qui pensent que rire dans un lieu public nécessite de pousser de grands cris aigüs et répétitifs, les gros beaufs qui crachent ou jettent des trucs par terre dans la rue, les mémés qui poussent tout le monde pour être en preum’s dans le train pour être sûres de pas le rater, les mêmes mémés qui grugent tout le monde dans la queue sous prétexte qu’elles sont vieilles (et pourtant plus en forme que moi…), les …

STOP !

En fait, je réalise que la liste est longue, que je ne tolère ABSOLUMENT pas les gens qui me font perdre mon temps ou qui troublent mes moments de détente. Ca me fait bouillir, monter la tension et je suis souvent au bord de l’explosion. Et pourtant, en fille presque bien élevée que je suis, je me répète intérieurement les règles de bienséance et me retient d’aboyer sur qui que ce soit.
Je pense aller m’exiler dans une grotte, un de ses quatre, et ne plus en ressortir. Sans rigoler, ça pourrait sauver des vies !

Je suis pacifiste, je suis pacifiste, je suis PA-CI-FIIIIIIII-STEEEEUUUH!

Pensez-vous que ce soit grave ? Suis-je vraiment intolérante ? Devrais-je me mettre au yoga ?

Allez, bonne journée à vous et paix et amour sur le monde !

Publicités

Une réponse "

  1. Tu n’est pas du tout intolérante. C’est tout à fait normal, on a tous notre liste. Le mienne est composée de jeune collègue qui manque cruellement de savoir vivre et de voisin/concierge qui nous interdit de recevoir après 22h même le week end mais qui me réveille tous les jours à 5h du mat’ avec son boucan. C’est ce genre de personne qui me font relativiser sur la bonté des autres !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :