Flux RSS

C’est tellement facile de se cacher derrière un écran…

Je préviens, c’est long. Mais je pense que ça vaut le coup d’avoir conscience de certains comportements sur le web.
Je ne veux pas parler de nous, blogueurs, blogueuses, qui profitons aussi d’être derrière ledit écran pour nous exprimer plus librement, pour être légères quand on en ressent le besoin, avoir des coups de gueule pour nous défouler ou tout simplement parler des choses qu’on aime.

Je pense être suffisamment franche et honnête pour dire ce que je pense IRL. Je n’ai parfois pas les mêmes opinions que mes amis, et la discussion est ouverte. Je peux être violente verbalement, m’emporter sur certains sujets, mais j’aime avant tout le dialogue franc et honnête. Je n’aime pas particulièrement provoquer mais j’aime répondre quand je ne suis pas d’accord avec quelque chose.

Mais d’autres gens utilisent l’écran pour cracher leur fiel, répandre leurs idées nauséabondes. Gratuitement. Donner leur avis mal à propos quand on ne le leur demande pas. Juger, juger et rejuger les autres. Avoir le pouvoir d’ouvrir leur gueule quand IRL ils n’en seraient pas capables. Porter des jugements sans chercher le fond du problème, dévier des sujets pour imposer leur façon de voir.

Je veux parler des gens qui commentent les articles de presse.

Il m’arrive d’avoir l’occasion de modérer les commentaires que les gens écrivent sur des articles de journaux en ligne. Et jamais de ma vie je n’avais vu un tel déchaînement de violence verbale. Jamais je n’avais vu autant de haine humaine, aussi crue et écœurante. J’arrive parfois à en lire jusqu’à en être totalement dégoûtée.
Il m’arrivait, avant, de lire ces commentaires, après avoir lu un article. Déjà à l’époque, les réactions des gens me dégoûtaient. Que l’on balance de pseudo vérités sans fondements me hérissait le poil.
C’était avant de lire les commentaires qui ne sont pas publiés.

RACISME-SEXISME-HOMOPHOBIE voire tout court HUMANOPHOBIE.
Les appels à la haine sont monnaie courante : « vive la peine de mort », « qu’ils rentrent chez eux », « qu’on le foute en taule ».

A croire que l’humain de base est un frustré qui ne souhaite que le malheur à son voisin, sous couvert d’un soi-disant intérêt général.

Quelques exemples :

(Évidemment, tous ces commentaires sont reportés de mémoire et dans des termes qui ne sont pas exactement ceux de leurs auteurs, anonymes au passage.)

Homophobie : Récemment, une jeune femme à poignardé son amie, à Marseille. Elle ont 16 et 17 ans je crois. Qu’obtiens-je en commentaire ? En gros : « mais arrêtez de nous parler des homos ! Partout on ne voit que des homos. Résultats, des gamins de 15 deviennent homos. C’est ça la France ? »
WTF?!?!? C’est une maladie ? Une déviance ? De la délinquance ? On est en 2011 ?

Racisme : Je n’ose même pas compter les « qu’ils rentrent chez eux, et qu’on les foute en taule »… Ce qui m’a le plus choqué ? La mort d’un enfant, dans des circonstances tragiques. Cet enfant de 5 ans était Rom. Commentaire ? « Un de moins ».
Mais qui peut se réjouir de la mort d’un enfant et se considérer humain ?

Sexisme : Dans certains faits-divers, des photos de jeunes femmes sont parfois publiées. Dans le sud, il fait chaud. Mais quand une femme est en jupe ou robe courte, on a droit à des « ah bah évidemment, ça s’habille comme une salope, ça sait se faire engrosser, mais pour assumer derrière… ». Par contre dès qu’une fille met un voile sur sa tête, « qu’elle rentre chez elle ».

Faudrait savoir.

Humanophobie : Tout le reste. Les grands esprits commentateurs adorent enfermer autrui, quel que soit son âge.
Exemple très récent, celui du petit garçon qui a fichu un coup de pied à la petite fille qui est décédée, en Charente. Je n’ai pas osé compter les commentaires haineux envers cet enfant dont la vie est brisée : « c’est une brute, il ne mérite pas de vivre etc ».
Genre, les enfants c’est toujours calme ? Ça se tape jamais dessus ? J’ai grandi sans tv, et sans jeu vidéo. Ça ne m’a jamais empêchée de foutre des peignées à des copines de classe, ni de m’en prendre d’ailleurs. Putain, mais c’est un enfant de 9 ans ! Il a donné un coup de pied à sa copine de classe. Comment peut-on penser qu’il avait la volonté de la tuer et qu’il s’agit d’un meurtrier ???? BORDEL, mais arrêtez d’être cons ! Ça pourrait arriver à n’importe quel gamin !
De même, les grands esprits qui lancent à chaque accident où un enfant est écrasé : « qu’on pende le meurtrier, il a tué un enfant ». Sous réserve que le responsable n’ai pas été sous l’emprise d’une drogue ou d’alcool, qui peut dire qu’il n’écrasera JAMAIS un enfant (ou un adulte d’ailleurs!) ? Les enfants sont inconscients des risques qu’ils courent et peuvent traverser n’importe comment. La fatigue peut tout à fait nous faire perdre nos réflexes et BAM, l’accident. Et inutile de s’en prendre également aux parents qui ne sont pas surhumains. Ça s’appelle un accident, tragique, la faute à pas de chance. La vie quoi.
Mais non, des commentaires haineux sont toujours là pour s’en prendre au conducteur ou aux parents.

Évidemment, tous ces commentaires à caractère haineux, racistes, homophobes etc. ne sont pas publiés dès lors qu’ils sont injurieux et/ou qu’ils constituent une infraction. Certains commentaires passent entre les mailles du filet puisque quand même, la libre expression existe et que chacun a le droit d’avoir son opinion.
Mais quand on ne publie pas certains commentaires franchement choquant, qu’obtient-on ? Encore des injures, des insultes, des menaces. Oui, vous avez bien lu : des menaces de cassage de gueule voire de mort, parce qu’on a pas permis à un frustré de déverser son fiel. Bon, le plus souvent on en rigole et on banni la personne histoire d’avoir le calme.

Bref, il y a toujours des cons qui, derrière leur écran, se sentent irréprochables, tout puissant puisque eux, ils détiennent forcément une vérité qui échappe au reste du monde. Et qui ne supportent pas qu’on les en empêche.

Je ne prétend pas tout comprendre, mais je refuse que l’on juge sans même se remettre en cause, sans même se demander « Et moi, si ça m’arrivait ? ». Le but de la modération n’est pas de censurer (ce qui est une autre histoire). Il s’agit simplement de ne pas laisser des malades éructer sur le web des choses choquantes, accuser le reste du monde de la nullité de leur vie.

Personne n’est parfait, personne n’est irréprochable. La vie est parfois injuste, c’est comme ça, on y peut rien. Je sais bien que c’est très dur de ne pouvoir faire reposer la faute sur personne. C’est tellement facile de désigner des coupables, d’accabler son prochain pour mieux se dédouaner…
Je suis peut-être naïve, mais moi, ça me rend malade.

Advertisements

"

  1. Le pire c’est surtout de se dire que ces gens-là existent vraiment. Et là où je vis (à Groland si jamais tu te demandes) ils sont légion. Et ça fait peur. Et tous les « importés » que je rencontre me posent la même question (encore la sophrologue que j’ai vue hier) « et vous vous y faites, au coin et aux gens ? » et on a tous la même réponse, quelque soit notre temps ici « non » !

    Sinon sur les forums tu vois passer aussi beaucoup de choses, et crois-moi quand tu gères un forum de muscu, des mecs gratinés, y en a un paquet. « Chez nous » ils durent entre quelques secondes et une journée, selon l’humeur du jour, le temps de bien leur faire comprendre ce qu’on pense d’eux… Mais plus je traîne sur le net (et j’y passe du temps) et plus je me dis que l’humanité est mal barrée. Déjà que je n’aime pas les gens…

    Répondre
  2. Il n’y a souvent que les « plus » qui laissent un message. Les plus-pour et les plus-contre (oui je sais, c’est pas français). Les nuancés, ceux qui y réfléchissent plus de quatre secondes, passent souvent leur chemin, ce qui fait que ce qu’on se retrouve à modérer n’est que la partie la plus extrême, d’un côté comme de l’autre.

    Je sais que c’est naïf de croire que chaque être humain a du bon en lui, mais je préfère de loin être naïve plutôt que de devenir cynique.

    Répondre
  3. Hélas, ça fais peur mais c’est tellement plus facile que de se retrouver face à son propre miroir

    Répondre
  4. malheureusement, une bonne partie des gens est très conne. Il suffit de voire les dérives très à droite du gouvernement pour satisfaire une partie de la population…

    Répondre
  5. les exemples que tu cites sont terrifiants!

    Répondre
  6. Je me fais souvent la même réflexion que toi. Et puis, je me dis que les gens font des raccourcis faciles qui les rassurent. La haine, c’est un peu ça, non ?

    Et effecivement, comme dis plus haut, c’est souvent les extrêmes qui s’expriment…

    Pendant un temps, sur le site d’un célèbre quotidien belge, j’étais tentée de répondre, de réagir. Mais à quoi bon ? Ces gens sont persuadés de détenir leur vérité. Qu’est-ce qui les fera changer d’avis ? Même les cours d’histoire à l’école ne semblent pas efficaces…

    Répondre
  7. Ca ne te rassurera pas je pense mais bien que certains profite de l’anonymat pour déverser leur connerie sur le web, dis toi que d’autres le font à la lumière du jour IRL. Je ne sais pas ce qui est le plus écoeurant honnêtement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :