Flux RSS

Archives de Catégorie: Lecture

La mode du mari mort

Je remarque une certaine tendance, ces derniers temps, à faire allègrement mourir les maris dans la littérature.

Ou alors, c’est juste mon choix de bouquins… Le mec de la tombe d’à côté et La délicatesse. Pour celles qui souhaitent lire ces bouquins, sautez ce billet.

J’ai donc lu, il y a maintenant quelques mois « Le mec de la tombe d’à-côté » de Katarina Mazetti (qui, comme son nom ne l’indique pas, est suédoise).

Soit dit en passant, j’ai vraiment adoré et j’ai même acheté son dernier bouquin (pas encore lu). Ca se lit très vite, le style est vif, il est bien rythmé, drôle, touchant et on referme le bouquin en disant « Ooohh, c’est TROP choupinou ». Bon, en l’occurrence, c’est ce dont j’avais besoin à ce moment-là : du choupinesque. Donc évidemment, ne cherchez pas de la grande littérature, mais l’émotion est là.

Bref. Je disais donc, j’ai lu ce bouquin, où le mari de l’héroïne meurt. C’est triste, mais c’est comme ça.

Et puis, il y a quelques semaines, je m’offre « La délicatesse », de David Foenkinos en me disant que je vais retourner un peu dans le même monde que K. (après m’être enfilé La forêt des mânes de Grangé et Sarko m’a tuer #yaeuplusjoyeux…)

J’ai donc allègrement commencé à le lire la semaine dernière et… je n’ai pas dépassé la 30e page.

Ca commençait hyper bien, style vif, très drôle, choupinou et … BAM… le mari meurt.

J’ai poussé un « Oh mais non, mais POURQUOI ils font toujours ça? » avant de fondre en larmes à côté d’un Homme consterné qui n’a réussi à me sortir qu’un « mais c’est qu’un livre ! ».

Et ben non. Justement. La mode est au bouquin qui choppe les entrailles histoire de te rappeler que tu n’es qu’une crotte de mouche au milieu de l’univers.

Ok, c’est bien, c’est un peu ce qu’on veut. Tout le monde n’a pas besoin de se retrouver au pays de Candy mais quand même ! Et je m’aperçois que ces deux bouquins sont dans le Top des ventes.

J’en déduis donc que la tendance est aux maris morts et aux femmes fortes qui savent faire face et refaire leur vie, surmonter le drame, faire le deuil. Ok, le message est clair : don’t worry, si votre mari passe l’arme à gauche pour aller brouter du pissenlit, ZEN, ça va piquer, mais vous verrez, vous vous y ferez et votre vie sera limite mieux après.

Bon, c’est UN PEU vrai (dans le sens où effectivement, la vie continue, pas dans le sens où effectivement c’est mieux… je voudrais pas passer pour une harpie non plus…).

Mais c’est tellement atroce comme situation que rien que de l’imaginer me brise le coeur.

Bref, toujours est-il que j’ai reposé le bouquin et me suis lancée dans autre chose, histoire d’attendre d’être plus forte pour le lire plus tard.

Publicités

Pancol, Pitié, arrête les romans avec les noms d’animaux

Oui, je les ai TOUS lus !
J’étais tombée raide fan des « Yeux jaunes des crocodiles ». Je trouvais ça frais, original, reposant, marrant, incongru, cool.
Et puis j’ai lu « La valse lente des tortues ». Vaguement plus sombre, le roman racontait la suite de l’histoire des héros que j’avais tant aimé. Mais bon, voilà quoi. Ca aurait pu s’arrêter sur un drame.
Et non, il y a eu « Les écureuils de central park sont tristes le lundi ».

Toi, t'es très mignon, mais après avoir lu ce bouquin, j'ai juste envie de t'éclater, histoire que tu aies une bonne raison de chialer ! Crédits photo : Flirckr/Gilles Gonthier.

Mouais. Je l’ai lu ENFIN cet été par acquis de conscience, histoire de me dire que je les avais tous lus, avec un peu d’enthousiasme et de curiosité mais en me demandant ce qu’elle avait encore pu trouver d’inimaginable pour nous surprendre.
Bin j’ai été déçue. Fort fort déçue. Katherine, si tu m’entends, Pitié, ne continue pas cette série.
Pendant TOUT le roman, on s’attend à ce que ça se finisse en Gang bang dans une cave humide, au coeur de Paris, Londres ou New-York, finalement, peu nous importe.
Joséphine et son ex-beau-frère passent leur temps à penser l’un à l’autre. On sait qu’ils vont finir ensemble, mais elle nous fait attendre durant tout le bouquin, comme dans les comédies romantico-nian nian pour ado moitié neuneu.
Idem avec l’autre pouffe de Hortense et son crétin de Gary (petit-fils de la reine d’Angleterre, soit dit en passant…). Ils mettent beaucoup trop de temps à se sauter dessus, ou se sautent trop souvent dessus, au choix. Quand à Shirley, mère de Gary, et son faux problème de domination, faut arrêter ! Évidemment, elle se tape le seul mec d’Angleterre que son fils n’aurait pas voulu qu’elle se tape…
Même la petite s’y met avec le fils de l’assassin de sa tante !
Sérieux, on se croirait dans plus belle la vie à force!
En fait, c’est surtout un problème de rythme. Ce bouquin est mal rythmé, avec des phases pseudo « intenses » quand deux des protagonistes se sautent ENFIN dessus et puis un grand calme plat, morne et CHIANT quand tout le monde boude tout le monde, quand les quiproquos qu’on a vu arriver à 20 000 se produisent, bin on s’emmerde. On se surprend même à espérer une partouze géante entre tous les protagonistes…

Bref… pour une fois, je recommande pas ! (Enfin, le premier oui, le deuxième à la limite mais bon, après STOP!!! Compris Katherine ?)

Et vous, vous en avez pensé quoi ?

L’armée furieuse, de Fred Vargas*

Ayééé, fini le dernier Fred Vargas ! Depuis le temps que je l’attendais ! (Trois ans, en fait…)
J’adore Fred Vargas. C’est un fait, ça ne se conteste pas. Depuis près de dix ans, je me régale dès qu’elle sort un roman. Pfff… je suis une groupie.
J’assume…

Cette fois-ci, le commissaire Adamsberg est confronté à La Mesnie Hellequin, une armée de morts qui emmène les méchants (en gros) sur son passage et qui fait flipper tout un village de Normandie.
Ce serait évidemment trop facile de devoir jongler avec les revenants, donc l’histoire se complexifie un peu plus à chaque page, laissant découvrir des personnages aux passés noueux !
Bien évidemment, Adamsberg n’est pas tout seul dans l’histoire. On retrouve les personnages habituels chers à mon coeur : Danglard, Veyrenc, le p’tit nouveau Zerk, Retancourt et on découvre Hellebaud le pigeon fétichiste.

Bref, vous l’aurez compris, il est à lire absolument, à la condition que vous ayez lu les précédents, ce qui rend quand même l’histoire beaucoup plus croustillante !

Si vous ne connaissez pas la merveilleuse Fred Vargas : courrez lire Wikipédia, nom d’un chien !

*L’Armée Furieuse, de Fred Vargas, aux éditions Viviane Hamy, collection Chemins Nocturnes.

C’est quoi ce SCANDALE ???

Alors que je feuilletais tranquillement Closer ce midi, sur quoi tombe-je ???

(Petite parenthèse préliminaire : Déjà, lire Closer est un scandale en soi. Alors pourquoi j’ai fait ça ? Grâce à la super opération de Relay (http://www.relay.com) qui propose pendant un mois un magazine gratuit à télécharger chaque midi. Vous ne choisissez pas, c’est la surprise du midi. Aujourd’hui, c’était Closer. Cela dit, s’ouvrir à de nouvelles cultures est essentiel. Ce n’est pas pour autant que je feuilletterai Auto Moto ou un truc du genre… BREF, je referme la parenthèse).

Alors que je feuilletais (sur iPad) tranquillement Closer ce midi, donc, sur quoi tombe-je ???

Sur ça :

L'objet du scandale : le sondage Closer

Comment ça Yannik Noah en prem’s ????

Comment ça Hugh Jackman en 4ème ????

NON mais SÉRIEUX????
C’était quoi le panel de répondantes ? Des quinquagénaires dépressives ???

Bon, ok, je ne laisserais pas forcément Noah dormir dans la baignoire s’il advenait qu’il se retrouvât par hasard chez moi et si, bien évidemment, L’Homme n’existait pas.

Mais HUGH JACKMAN quoi, les filles!!!! Hugh Jack-Man ! L’HOMME, le seul, le vrai, le grrrr! (Toujours mis à part le mien d’Homme, évidemment, hein, chéri, tu comprends, hein, enfin… HUGH JACKMAN quoi!)

En 4 ! Derrière Jude et sa calvitie (que je ne laisserais pas non plus dormir dans la baignoire soit dit en passant…).

C’est tout bonnement un scandale. Je suis juste OUTRÉE.
D’un côté, l’ancien sportif reconverti dans la pseudo-chanson, de l’autre, le DIEU (et je pèse mes mots !) du cinoche MONDIAL ! Le plus beau sourire de la terre et mari parfait avec ça ! Le fantasme intégral !

Bon, allez, je vais boire une camomille et me remettre au boulot…

Un avis sur la chose Mesdemoiselles ?

Sept histoires qui déchirent

J’ai récemment achevé la lecture de « Sept histoires qui reviennent de loin », de Jean-Christophe Rufin.
Sept nouvelles, sept personnages centraux aux destinées diverses, sept fins surprenantes, sept battements de cœur quand ça s’arrête.
Le petit recueil se lit comme on mange une glace : rapidement parce qu’on à peur que ça fonde, que ça disparaisse, et puis on en veut encore quand c’est fini.
Chaque histoire, pourtant bien différente de celles qui la précèdent ou la suivent, relate un moment de la vie d’une personne à qui l’on ne peut s’empêcher de s’attacher.

Répartis aux quatre coins du monde, on a envie d’être ami avec eux, de leur crier « NON! », de leur passer un coup de fil pour leur dire que c’était une bonne idée, ou encore de les prendre dans nos bras pour les réconforter.
On fini le bouquin des papillons dans le jabot, le sourire aux lèvres et le cœur léger.

Bref, à lire d’urgence. DE TOUTE URGENCE !!!

Petit passage romantico-gnan-gnan

L’Homme, mon fruit mûr ?

C’est dans la salle d’attente chez le médecin hier que j’ai ouvert mon premier bouquin de Kossi Efoui, auteur togolais mieux connu pour ses pièces de théâtre.
J’ouvre donc La Polka et lis quelques pages.

La Polka, de Kossi Efoui

La Polka, de Kossi Efoui, aux éditions du Seuil

Soudain, je tombe sur LA phrase qui rend ma journée merveilleuse :

« Les amours tombent du ciel, c’est connu depuis l’enfance. On n’y croit même pas jusqu’à ce que ça advienne. On sait depuis l’enfance que parmi tous ceux qu’on aimera, il y a quelqu’un qui mûrit au ciel et qui tombe un jour, profitant d’un petit vent de mélancolie. »

Et là, question : « L’Homme, mon biquet chéri, serait-il ce fruit mûr ? »

Je n’en sais encore rien, mais j’espère bien !

En tout cas, rien que pour cette phrase, ce livre mérite d’être lu.

Elle m’a convaincue de lire la dernière œuvre de l’auteur : « L’ombre des choses à venir », sortie en 2011.

Pour en savoir plus sur Kossi Efoui

Lecture noire de blouse blanche

Bon, comme il faut bien commencer par quelque chose, pourquoi ne pas vous parler d’un livre que j’ai lu récemment, et qui m’a plu. En plus, ça posera l’ambiance…

« Nouvelles chroniques d’un médecin légiste », du Docteur Michel Sapanet.

Les nouvelles chroniques d'un médecin légiste

Peut-être certaines d’entre vous ne seront que très moyennement intéressées par ce genre de lecture.

Je vous explique. Ce médecin fût, à une époque plus ou moins lointaine, mon professeur de médecine légale. Je finissais morte de rire à chaque fin de cours. Quand il a sorti son premier tome : « Chronique d’un médecin légiste » (oui, vous remarquerez l’originalité pour les titres de ses bouquins…), je me suis jetée dessus et j’ai adoré.

Pour faire court, il s’agit d’entrer avec lui sur une scène de crime et de le voir élucider l’enquête grâce aux détails de l’autopsie (mais pas que).

Pour les princesses les plus aguerries, ça ne posera sans doute pas de problème. Le médecin a beaucoup d’humour, penche parfois légèrement dans le graveleux, mais révèle surtout beaucoup de choses sur la noirceur de l’âme humaine. Sans pour autant se plonger dans une profonde dépression, il est parfois bon de se mettre ce fait dans le crâne : « NON, tout le monde ne vit pas dans le monde merveilleux des licornes ».

Cela dit, j’ai commencé ce deuxième tome après avoir ENFIN fini la cinquième saison de Dexter. J’ai bizarrement rêvé à plusieurs reprises que je cachais des corps, voire que je tuais des innocents. Je déconseille donc fortement un trop-plein de culture glaucque, faute de quoi vous passerez pour des malades au boulot chaque matin en racontant vos rêves…

Ah, dernier conseil, évitez certaines histoires (genre quand il en est aux pêchés capitaux, la gourmandise) au petit déjeuner. J’ai réellement dû finir mon déjeuner avant de pouvoir reprendre ma lecture.

Mais sinon, BONNE LECTURE !

(P.S : Si vous voulez ce bouquin : http://livre.fnac.com/a3410188/Michel-Sapanet-Les-nouvelles-chroniques-d-un-medecin-legiste)

%d blogueurs aiment cette page :