Flux RSS

Archives de Catégorie: Aberrations

Dans la peau d’une sombre merde

« Je regarde BFM en boucle depuis ce matin. Des gens en pleurs, des enfants terrorisés, des politiques en colère et une enquête qui piétine.

Y’a pas à dire, je suis une star ! J’ai bien réussi mon coup, et tout le monde est à ma recherche.

Pff, s’ils savaient, les pauvres ! Je suis peinard, sur mon canapé, à siroter ma bière.

Je savoure mon succès !

J’ai rempli ma mission, massacrer du juif, du rebeu et du black.

Ma prochaine cible ? Je vais pas tout vous dire non plus !

Je suis tout puissant, et je vous emmerde. »

le capitole en berne

Le Capitole est en deuil.

Mais pauvre type, tirer sur un enfant ? VRAIMENT ? T’appelle ça du courage ?

J’appelle ça de la lâcheté. J’appelle ça ne pas avoir de couilles.

Le moindre des courages, c’est de s’ouvrir aux autres.

Toi tu pètes de trouille devant un inconnu. Tu chies dans ton froc sans ton flingue et tes copains.

Tu n’es qu’une sombre merde méprisable. Un moins que rien. Du vent.

Publicités

Décos de Noël ? Vraiment ?

Comme j’étais bien obligée de remarquer, à un moment, qu’on est en pleines fêtes de Noël, je me suis dis : « Mais que dire sur Noël ? ».
Bah oui, c’est un peu redondant comme truc, le marronnier suprême !
Mais, le centre commercial proche de chez-moi à eu l’exquise attention de mettre à ma disposition les décos les plus moches et/ou étranges et/ou pas du tout dans le thème que je n’avais jamais vu, et ainsi me mettre le pied à l’étrier pour ENFIN écrire un truc sur Noël.
En effet, au milieu des castors de Noël (?), renards (?), marmottes déguisées, j’ai eu la surprise de croiser ça :

Ca jure affreusement avec mon blog...

Non non, votre carte graphique ne vient pas de vous lâcher, oui oui, il s’agit bien de rennes VERT FLUO. A part effrayer les enfants, j’ai pas trop saisi leur but. Bon, le renne, ok, c’est un peu le cheval du père Noël, on saisi. Mais vert fluo, quoi, les mecs, sérieux.
Le mec qui a passé les commandes devait forcément avoir un coup dans le nez, ou était simplement d’humeur coquine. Ok.
Mais le mec qui a CRÉÉ ces deux rennes ??? Il n’avait plus de poils de la bonne couleur ? Non mais franchement ??? Faut arrêter quoi ! C’est sérieux Noël. Redondant mais sérieux ! On déconne pas avec les rennes !
Autant mettre des licornes pendant qu’on y est ! Et ce serait pas pour me déplaire, soit dit en passant. Je vais peut-être leur soumettre l’idée tiens.

D’ailleurs, en parlant de bêtes que j’aime bien, il y a aussi les tortues. Me demandez pas pourquoi, je voue une admiration sans borne pour les tortues, et je pourrais vous en parler des heures, mais là, j’ai pas le temps, et puis c’est pas vraiment le sujet.
Mais, malgré tout l’amour que j’ai pour les tortues, pourriez-vous m’expliquer ce que celle-ci faisait ici :

La traditionnelle tortue de Noël

Vraiment ? Une tortue de Noël ? Dans la neige ? Non mais ils nous prennent vraiment pour des dindes !
C’est bien connu, la fameuse tortue de noël est excessivement copine avec les marmottes à petits gilets. Mais bien sûr.
Je vais finir par aller leur faire un don pour que l’an prochain, ils aient des décos dignes de ce nom ! C’est quand même LE centre commercial (seul, unique) de Poitiers quoi ! Après on se demande pourquoi les gens nous lancent des cailloux !
A côté, à Toulouse, ils ont juste ça comme marché de Noël…

Une photo de très mauvaise qualité du marché de Toulouse

Ayé. C’est officiel, je perds mon côté chauvin. Et NA !

Hey ! Toi personne bizarre, dénonce-toi ! #3

Ah, le retour de la rubrique personne bizarre ! Ça faisait un p’tit moment que je n’avais pas jeté un coup d’œil à mes mots-clés et OH MON DIEU, qu’est-ce que j’ai ri !

Du coup, j’ai fait une petite sélection bien que ce soit contre le principe de « Hey personne bizarre… ».

Donc, en apéro, je vous propose :
-Les mots-clés existentialistes :

  • « comment dire a quelqu’un que une princesse et une véritable princesse » ?

Là, Monsieur, Madame, il va vraiment falloir me contacter pour m’expliquer… J’ai beau relire la question, ça n’imprime pas. Pourquoi ? Comment ? Mais quelle drogue tu prends ? Et tu as quel âge d’abord ? Si quelqu’un peut éclaircir cette question, je suis VRAIMENT preneuse !
Et je veux pas mourir bêêêêête !

En plat principal :
Les mots-clés étranges (original style !):

  • « Les fesses du tunning ».

Je reste coite ! Où voulais-tu en venir, au juste, jeune homme perdu derrière ton ordinateur, pendant que papa-maman regarde TF1 ??? HEIN ? Tu trouves ça propre peut-être ?
Bon, après réflexion, j’ai arrêté de pester contre les « tunners » et j’ai un peu cherché. Je ne suis tombé sur rien de très choquant. J’ai même lu des discussions sur des forums de tunning (arg!), et bin j’ai rien compris ! Et même sur Google image il n’y a rien de … Mais, attendez, si ça se trouve, le jeune homme en question (vui, j’aime les clichés donc c’est forcément un mec type confessions intimes-bien qu’il y ait eu une femme un jour…) ne cherchait pas de photos sexy.

Enfin, du moins, sexy pour NOUS :

Oh, oui, vas-y, ouvre ton coffre, mmhhh ! "Et mes jantes, tu les trouve belles mes jantes ?"

Mouais, mon garçon, met toi au vélo, aux filles et à la lecture tiens ! Bisous si tu me lis. ( Et non, je suis pas intolérante… :-))

Et en dessert :
-Les mots-clés russes ! (sisisi, j’ai eu une lectrice russe ! Je m’excuse auprès de la Russie d’ailleurs…)

  • детская кровать на заказ et кровать детская от 3 лет.

Hmmm, coriace. Merci Google translate pour ton interprétation ! Ces requêtes signifient donc, dans l’ordre : Lit bébé sur demande et Lit enfant dès trois ans.
Là encore, pourquoi ??? Comment ???? Enfin surtout : comment ?

Bref, je m’en garde sous le coude pour une prochaine petite faim !

Les requêtes bizarres, c’est comme les bons plats : ça se savoure à petites doses !

Belle journée à vous !

C’est tellement facile de se cacher derrière un écran…

Je préviens, c’est long. Mais je pense que ça vaut le coup d’avoir conscience de certains comportements sur le web.
Je ne veux pas parler de nous, blogueurs, blogueuses, qui profitons aussi d’être derrière ledit écran pour nous exprimer plus librement, pour être légères quand on en ressent le besoin, avoir des coups de gueule pour nous défouler ou tout simplement parler des choses qu’on aime.

Je pense être suffisamment franche et honnête pour dire ce que je pense IRL. Je n’ai parfois pas les mêmes opinions que mes amis, et la discussion est ouverte. Je peux être violente verbalement, m’emporter sur certains sujets, mais j’aime avant tout le dialogue franc et honnête. Je n’aime pas particulièrement provoquer mais j’aime répondre quand je ne suis pas d’accord avec quelque chose.

Mais d’autres gens utilisent l’écran pour cracher leur fiel, répandre leurs idées nauséabondes. Gratuitement. Donner leur avis mal à propos quand on ne le leur demande pas. Juger, juger et rejuger les autres. Avoir le pouvoir d’ouvrir leur gueule quand IRL ils n’en seraient pas capables. Porter des jugements sans chercher le fond du problème, dévier des sujets pour imposer leur façon de voir.

Je veux parler des gens qui commentent les articles de presse.

Il m’arrive d’avoir l’occasion de modérer les commentaires que les gens écrivent sur des articles de journaux en ligne. Et jamais de ma vie je n’avais vu un tel déchaînement de violence verbale. Jamais je n’avais vu autant de haine humaine, aussi crue et écœurante. J’arrive parfois à en lire jusqu’à en être totalement dégoûtée.
Il m’arrivait, avant, de lire ces commentaires, après avoir lu un article. Déjà à l’époque, les réactions des gens me dégoûtaient. Que l’on balance de pseudo vérités sans fondements me hérissait le poil.
C’était avant de lire les commentaires qui ne sont pas publiés.

RACISME-SEXISME-HOMOPHOBIE voire tout court HUMANOPHOBIE.
Les appels à la haine sont monnaie courante : « vive la peine de mort », « qu’ils rentrent chez eux », « qu’on le foute en taule ».

A croire que l’humain de base est un frustré qui ne souhaite que le malheur à son voisin, sous couvert d’un soi-disant intérêt général.

Quelques exemples :

(Évidemment, tous ces commentaires sont reportés de mémoire et dans des termes qui ne sont pas exactement ceux de leurs auteurs, anonymes au passage.)

Homophobie : Récemment, une jeune femme à poignardé son amie, à Marseille. Elle ont 16 et 17 ans je crois. Qu’obtiens-je en commentaire ? En gros : « mais arrêtez de nous parler des homos ! Partout on ne voit que des homos. Résultats, des gamins de 15 deviennent homos. C’est ça la France ? »
WTF?!?!? C’est une maladie ? Une déviance ? De la délinquance ? On est en 2011 ?

Racisme : Je n’ose même pas compter les « qu’ils rentrent chez eux, et qu’on les foute en taule »… Ce qui m’a le plus choqué ? La mort d’un enfant, dans des circonstances tragiques. Cet enfant de 5 ans était Rom. Commentaire ? « Un de moins ».
Mais qui peut se réjouir de la mort d’un enfant et se considérer humain ?

Sexisme : Dans certains faits-divers, des photos de jeunes femmes sont parfois publiées. Dans le sud, il fait chaud. Mais quand une femme est en jupe ou robe courte, on a droit à des « ah bah évidemment, ça s’habille comme une salope, ça sait se faire engrosser, mais pour assumer derrière… ». Par contre dès qu’une fille met un voile sur sa tête, « qu’elle rentre chez elle ».

Faudrait savoir.

Humanophobie : Tout le reste. Les grands esprits commentateurs adorent enfermer autrui, quel que soit son âge.
Exemple très récent, celui du petit garçon qui a fichu un coup de pied à la petite fille qui est décédée, en Charente. Je n’ai pas osé compter les commentaires haineux envers cet enfant dont la vie est brisée : « c’est une brute, il ne mérite pas de vivre etc ».
Genre, les enfants c’est toujours calme ? Ça se tape jamais dessus ? J’ai grandi sans tv, et sans jeu vidéo. Ça ne m’a jamais empêchée de foutre des peignées à des copines de classe, ni de m’en prendre d’ailleurs. Putain, mais c’est un enfant de 9 ans ! Il a donné un coup de pied à sa copine de classe. Comment peut-on penser qu’il avait la volonté de la tuer et qu’il s’agit d’un meurtrier ???? BORDEL, mais arrêtez d’être cons ! Ça pourrait arriver à n’importe quel gamin !
De même, les grands esprits qui lancent à chaque accident où un enfant est écrasé : « qu’on pende le meurtrier, il a tué un enfant ». Sous réserve que le responsable n’ai pas été sous l’emprise d’une drogue ou d’alcool, qui peut dire qu’il n’écrasera JAMAIS un enfant (ou un adulte d’ailleurs!) ? Les enfants sont inconscients des risques qu’ils courent et peuvent traverser n’importe comment. La fatigue peut tout à fait nous faire perdre nos réflexes et BAM, l’accident. Et inutile de s’en prendre également aux parents qui ne sont pas surhumains. Ça s’appelle un accident, tragique, la faute à pas de chance. La vie quoi.
Mais non, des commentaires haineux sont toujours là pour s’en prendre au conducteur ou aux parents.

Évidemment, tous ces commentaires à caractère haineux, racistes, homophobes etc. ne sont pas publiés dès lors qu’ils sont injurieux et/ou qu’ils constituent une infraction. Certains commentaires passent entre les mailles du filet puisque quand même, la libre expression existe et que chacun a le droit d’avoir son opinion.
Mais quand on ne publie pas certains commentaires franchement choquant, qu’obtient-on ? Encore des injures, des insultes, des menaces. Oui, vous avez bien lu : des menaces de cassage de gueule voire de mort, parce qu’on a pas permis à un frustré de déverser son fiel. Bon, le plus souvent on en rigole et on banni la personne histoire d’avoir le calme.

Bref, il y a toujours des cons qui, derrière leur écran, se sentent irréprochables, tout puissant puisque eux, ils détiennent forcément une vérité qui échappe au reste du monde. Et qui ne supportent pas qu’on les en empêche.

Je ne prétend pas tout comprendre, mais je refuse que l’on juge sans même se remettre en cause, sans même se demander « Et moi, si ça m’arrivait ? ». Le but de la modération n’est pas de censurer (ce qui est une autre histoire). Il s’agit simplement de ne pas laisser des malades éructer sur le web des choses choquantes, accuser le reste du monde de la nullité de leur vie.

Personne n’est parfait, personne n’est irréprochable. La vie est parfois injuste, c’est comme ça, on y peut rien. Je sais bien que c’est très dur de ne pouvoir faire reposer la faute sur personne. C’est tellement facile de désigner des coupables, d’accabler son prochain pour mieux se dédouaner…
Je suis peut-être naïve, mais moi, ça me rend malade.

Ce soir, un homme sera mort

Hier, pour mon travail, j’ai écrit un article sur la demande de grâce de Troy Davis. En l’écrivant, j’étais persuadée qu’elle serait acceptée. Je ne voyais pas comment il pourrait en être autrement ! Cet homme a de fortes chances d’être innocent, trop de doute pèsent sur son procès. Alors comment peut-on se dire : « il est coupable, tuons-le »?
Trente minutes après avoir posté mon article (que j’avais eu du mal à écrire, perturbée que j’étais par l’ignominie de la peine), je remonte d’une pause et ma collègue me dit : »Ah, bah ton gars, là, finalement, il va être exécuté ».
…Je me suis figée d’horreur… Rien n’a pu sortir de ma bouche. Puis j’ai explosé, tout bas : « mais c’est dégueulasse, c’est injuste, ils vont tuer un innocent ».
Je suis rentrée chez moi, j’ai regardé les infos, et tout ce que me montrait BFM, c’était 15 minutes de procès Chirac et 1 minute de Troy Davis. Alors je suis allée sur le site d’Amnesty international, et je me suis inscrite à leurs newsletters. J’ai cherché une antenne pas trop loin de chez moi, où je pourrais être bénévole, histoire d’arrêter d’enrager de rester les bras ballants quand je voudrais pouvoir faire quelque chose.
Mais quoi faire face à l’énorme machine judiciaire américaine ?

Pour rappel : Troy Davis à 42 ans. Cela fait 20 ans qu’il est dans le couloir de la mort à cause d’un dossier vide où il est écrit : « COUPABLE ».
Il sera exécuté dans quelques heures, ce jeudi, à une heure du matin, en Georgie.
Troy Davis est noir. Il a eu le malheur de se trouver sur les lieux d’un crime en 1989, un policier venait d’être abattu. Il a été honnête, il a dit qu’il était passé à cet endroit.
Imaginez : vous avez 22 ans, l’âge auquel on cherche encore ce que l’on va faire de sa vie. Il a été emprisonné, son avenir s’est assombri. Plus besoin de se chercher un avenir, il est déjà tracé et surtout, enterré. Deux ans plus tard, à 24 ans, on vous apprend que vous serez exécuté. Pour un crime que vous n’avez pas commis. Beau projet d’avenir.

Et quand bien même ? Quand bien même vous avez assassiné quelqu’un, peu importes les raisons, la loi du Talion n’a pas a être appliquée. Tuer un tueur n’a jamais soulager les proches. Le chagrin est toujours là. La colère ne fait revenir personne. Et la peine de mort n’a jamais dissuadé qui que ce soit. La peine de mort est pour moi un homicide volontaire accompagné d’actes de tortures (psychologiques) et de barbarie.
Dans une amérique catho, je ne comprends pas que l’on puisse encore chercher la vengeance plutôt que le pardon qui pourrait être réalisé via l’emprisonnement.
Attention, je ne dénigre pas l’Amérique. J’aime les Etats-unis et leurs richesses. Mais je combat ce système judiciaire qui autorise à tuer de potentiels innocents.

Le pire dans tout ça ? Tous les condamnés dont on entend pas parler. En Asie, où une balle dans la tête à l’arrière d’une prison est si vite arrivée. Au Moyen-Orient où l’on peut vite être massacré en public.

Quoique, le pire peut aussi venir des commentaires que j’ai pu lire sous mon article. Exemples : « vive la peine de mort »  » et pourquoi chez nous ça n’existe pas ? » etc. Passer deux heures à modérer ce genre de conneries, je peux vous assurer que ça ne donne pas foi en l’espèce humaine.

Je sais que je suis d’habitude plus gaie et que j’ai tendance à pester contre beaucoup de monde. Mais pour une fois, je vais honnête : les gens, même si parfois vous me gonflez, c’est pas grave. Tant que vous êtes en vie, libres et heureux, c’est tout ce qui compte.
Aujourd’hui, je savoure ma liberté et le fait d’être en vie.
J’aurais voulu écrire ce billet hier, mais je n’en ai pas eu le courage et j’ai préféré me remonter le moral avec de la légèreté.

Je ne crois pas en Dieu, mais aujourd’hui, je vais quand même lancer un petit SOS, dans le doute, des fois que quelqu’un m’entendrait, pour que cet homme reste en vie.
Et si vous en avez le temps ou l’envie, sachez que de nombreuses manifestations sont organisées partout dans le monde (voir l’article du Nouvel Observateur, qui a d’ailleurs publié beaucoup d’articles intéressants).

Enfin, si vous voulez en savoir plus sur l’absurdité de la peine infligée à Troy Davis, voici un reportage mis en ligne par Amnesty. (Je ne vous mets que les deux premiers épisodes, il y en a 4 en tout.)

TF1 et « La magie de la vie »

Allez, c’est avec un coup de gueule que j’attaque la rentrée. Ca montre que je suis en forme, non ?

Cette fois-ci, c’est avec une grosse daube de TF1 que mon sang n’a fait qu’un tour ! (Ok, c’était il y a une semaine, j’ai mis du temps à réagir, mais sachez que du coup, ça fait une semaine que ça me trotte dans la tête et que ça m’agace).

J’ai donc découvert le merveilleux nouveau programme de fin de soirée de TF1 : « Baby Boom ». (Merci au Zapping de Canal+, au passage).

OK, c’est bien d’avoir accès à l’information, de découvrir des choses par le biais de la télé. Mais poser sa caméra, oeil vicieux de tf1, au sein d’une maternité, à la sortie d’un utérus, ça a un côté sordide, non ?

Non mais les gars, faut stopper la fumette là, à un moment, non ?

Le monde merveilleux de la Magie de la Vie, sur TF1, le mardi...

Le concept, suivre un couple en passe de devenir parents, suivre en LIVE la « Magie de la vie ».

Encore plus con ? Le résumé :

Résumé : Donner la vie est un des plus grand moments dans la vie d‘une femme {…}

Genre. Et le papa ? C’est pas un grand moment dans sa vie ? (OK, je chipote, ils en parlent plus bas.)

« Baby Boom » plonge au coeur d’un service de maternité pour partager ces moments de bonheur avec les futurs et heureux parents ainsi que le personnel hospitalier.

Mais, mais, c’est moi ou bien ? Le personnel hospitalier, il a pas autre chose à faire que d’accueillir une équipe de télé ???
Et puis, c’est pas censé être un truc genre… privé ? Je sais pas, mais il me semble que c’est un moment qui se partage pas, non ?

Ok, j’en sais rien, je n’ai pas de moucheron (version soft du mioche, lardon et autre gnome) et je n’ai jamais eu l’IMMENSE courage chance d’agoniser 20h sur une table, secouée de contraction et avec l’envie de tuer la terre entière (et de boire une bière, selon certains témoignages…).

Mais malgré mon inexpérience dans ce domaine, il me semble qu’exhiber un tel moment dépasse le stade de la douche commune entre crétins réunis dans un loft aussi vaste et creux que le crâne des habitants.

C’est quoi le stade d’après ? Suivre en LIVE le baby blues de la maman ? Suivre en LIVE la déchéance de l’aîné qui rate son Bac et décide de devenir dealer ? Suivre en LIVE l’agonie du grand père métastasé de partout jusqu’à l’euthanasie de l’arrière grand-mère ?

Certes, des émissions existent DÉJÀ pour grand nombre de ces sujets… Mais ça me dépite qu’on laisse des inconnus filmer des moments importants d’une vie, qu’on les expose à encore plus d’inconnus, qu’on ne garde pas pour soi tout ce qu’on a pu ressentir à ces moments précis, occupés que nous étions à nous demander si le cordon du bébé était suffisamment photogénique.

Je ne méprise pas entièrement la télé réalité. J’entends déjà les « si ça te plaît pas, regarde pas ». C’est ce que je fais déjà. Les lofts machins me consternent trop pour que je tienne deux minutes devant.

A contrario, un exemple d’émission que je peux regarder, c’est Confessions intimes. Ça, ça me fait marrer. Ça aborde des problèmes tout à fait FUTILES, soi-disant bouffant la vie de quelqu’un (qui pour moi est une personne débile qui ferait mieux de se sortir les doigts du cul et de larguer son mec fan de tuning au lieu d’attendre l’intervention de TF1…) mais ça ne touche pas à un aspect essentiel de la vie, bordel !
Bon, je suis une nouvelle fois de mauvaise foi puisque les problèmes abordés par Confessions intimes le sont probablement pour les protagonistes mais pas pour une majeure partie de la population. Même les trucs comme « C’est quoi l’amour » je les tolère.

Mais là, filmer la vie d’une maternité et d’une famille à venir, je trouve ça VRAIMENT naze…
Surtout quand on voit le niveau de certains des parents à venir et qu’on plaint déjà le bébé avant même qu’il soit né. (Je dis ça car j’ai vu le passage où un type se plaint de sa fille qui n’arrive pas en disant, de mémoire : « Ouais, et l’aut’ pisseuse aussi là e’m saoûle à pas v’nir » ou un truc dans ce goût-là. J’ai trouvé ça particulièrement charmant.
Le truc, c’est qu’on sait que ça existe, les beaufs, mais était-ce vraiment nécessaire de nous le rappeler ENCORE ?)

Bref. Est-ce moi qui ne suis pas tolérante ? Vous en pensez quoi ? Ça vous plaît ce genre d’émission ?

Hey, toi, personne bizarre, dénonce toi ! #2

Nouvelle requête étrange « Le vent montre les fesses de la Princesse »

Mouhaha. Là aussi, j’aimerais qu’on m’explique. D’où ça sort, ça ?

Donc j’ai cherché et… j’ai trouvé.

Ca doit pouvoir correspondre à ça :

 

Crédits : Buzz-people.com

Crédits : Buzz-people.com

Ainsi, je me retrouve avec des visiteurs déçus, fan de Kate Middleton, qui sont quand même pas doués pour taper une requête.

Genre « fesses vent middleton » ça n’aurait pas été plus simple ?

Pour rappel : Google n’est pas un littéraire !!! Les algorithmes s’en tamponnent que votre phrase soit bien tournée ou pas.

Ah, et merci, étrange visiteur, tu m’as pourri ma journée. Kate Middleton est TROP bien foutue, je suis verte.

%d blogueurs aiment cette page :